Archives de mars, 2014

Mes vieux

Publié: 27 mars 2014 dans Social Work

Mes vieux sont à la fois ordinaires et géniaux.

Mes vieux viennent de Marrakech, de Kayes, d’Oran ou de Bamako.

Mes vieux vivent depuis 30 ans dans de toutes petites chambres, très vieilles, elles aussi.

Mes vieux me font du thé avec des herbes inconnues, me ramènent des fruits du marché et m’offrent des sets de table pour décorer les murs du bureau.

Mes vieux sont connus dans tout le quartier, et bien au-delà, jusqu’à Belleville où ils vont faire leurs courses durant le Ramadan. Quand mon vieux passe, même la police le salue et l’appelle « Mafia » en riant.

Mes vieux ont parfois du mal à aller chercher le pain. Mais ils font à l’aise 30 heures de bus pour aller voir leurs femmes.

Mes vieux nous appellent « Mademoiselle sans aile », « ma fille », « mon patron ». Mes vieux ont allègrement mixé nos deux prénoms pour pouvoir nous appeler plus facilement.

Mes vieux portent des gandoura nacrées, des boubous à petit pois, des djellabas usées.

Mes vieux ne savent pas lire.

Mes vieux sont seuls ici, entre eux, avec nous, et ont laissé leur femme, leurs enfants et leurs petits-enfants là-bas.

Mes vieux pensaient y retourner un jour. Et puis, la maladie, la retraite difficile à toucher au pays, les 50 ans passés en France.

Mes vieux parlent de sexe, à mots couverts ou à mots crus. Mes vieux flirtent. Avec la boulangère, la serveuse, les dames de la mairie. Ça les fait rire.

Mes vieux trouvent que ça a changé la France, depuis le temps où ils trimaient dans les mines du Nord ou à l’arrière de la gare Montparnasse.

Mes vieux m’envoient acheter du gros sel pour leur bain de pied, du pain de semoule rond, des grecs complet harissa.

Mes vieux me claquent la bise franchement avant de me quitter pour quelques mois de repos au soleil.

Mes vieux prennent des nouvelles de nos amoureux, demandent s’ils sont sérieux, quand on va enfin se marier et leur ramener de beaux petits enfants.

Mes vieux sont tour à tour mes pères, mes fils, mes frères, mes voisins.

Publicités